top of page

Qui suis je ?

Mon Parcours avec les Problèmes Digestifs et les Maladies


J'ai moi aussi été à ta place... Voici mon histoire.

Dès l'enfance, j'avais déjà des soucis de santé, rien d’alarmant : maux de ventre, fatigue, constipation, des douleurs qui finissaient toujours par passer. J'avais des gastro-entérites à répétition, donc je ne te dirai pas le nombre d'antibiotiques que j'ai dû prendre. Un jour, j'ai eu une intoxication alimentaire avec un hachis parmentier tout prêt. Je ne te dis pas comment je l'ai très mal vécu, même encore aujourd'hui je déteste ça. On me disait que tous ces problèmes étaient dus à l'adolescence et à toutes ses transformations. Il n’y avait plus qu'à attendre. Je n’ai donc rien changé à ma vie. J’ai continué à ignorer mon corps et à rester sourde aux signaux qu’il m'envoyait.


À l'adolescence, mes problèmes de santé ont continué. J'ai eu des crises d'acné sévère, ce qui m'a amenée à prendre du Roaccutane, un médicament très agressif. Si tu ne connais pas, c’est un médicament qui aide à traiter l'acné sévère en réduisant la production de sébum, en normalisant le renouvellement cellulaire et en réduisant l'inflammation. C'était horrible car j'étais obligée de prendre la pilule avec, car en cas de grossesse, cela peut être nocif pour le fœtus. Je ne te dis pas le gros dérèglement que j'ai eu après. Ensuite, il assèche la peau ; j'avais les lèvres tellement gercées et c'était horrible. Je sens que j'ai encore des séquelles de peau desséchée depuis. Puis au final, ça n'a marché que pendant un temps car j'ai dû en reprendre quelques années plus tard. Avant cela, j’avais essayé pas mal d’antibiotiques en vain.


Je prenais aussi un traitement de fond pour mon asthme que je prendrais encore pendant des années. Ah oui, je ne t'ai pas raconté, mais j'ai failli ne pas m'en sortir quand j'étais bébé. J'ai fait ma première crise d'asthme ; mes parents sont allés voir le pédiatre qui leur a dit de me faire manger des yaourts et que ça devrait aller. Mes parents, paniqués, sont allés voir mon médecin généraliste qui m'a prescrit de la cortisone et hop, me revoilà sur pieds. Merci quand même à lui, car il m'a sauvé. Peut-être qu'aujourd'hui je n'aurais pas pu écrire ce livre. Mais du coup, bonjour au traitement d'asthme de fond qui n'a pas rendu ma vie facile, et je pense que cela a beaucoup affecté mon microbiote. Donc, je masquais les problèmes avec des comprimés. Je prenais des dolipranes pour la moindre douleur ou le moindre petit bobo. Bref, j'étais gavée de médicaments tout le temps pour réduire mon corps au silence.


Ce n’était pas facile au quotidien car malgré que mes symptômes étaient calmés rapidement, je ne me sentais pas tout le temps normale, connaissant tous ces problèmes et devant compter sur les médicaments en permanence. Je ne me sentais pas en grande forme ou avec beaucoup d'énergie pour quelqu'un de jeune. Je sentais que ces problèmes gâchaient ma jeunesse, car je ne pouvais pas boire, ça me rendait tellement malade. Du coup, je me sentais gênée avec les autres. Mon acné aussi m'a beaucoup gênée vis-à-vis des autres, je sentais que quand ils me parlaient, c'étaient mes boutons qu'ils regardaient. J'avais adopté le style col roulé car j'en avais aussi sur le corps, des boutons. J'attendais l'été avec impatience pour brûler tout ça sous le soleil, qui au final rendait les choses pires en hiver, car le bronzage épaissit ta peau qui en hiver se désépaissit et laisse sortir tous les boutons.


Je me sentais vraiment mieux en été quand je finissais par ne rien manger à cause de la chaleur, je ne mangeais que des fruits et des salades. Donc, avec plus de fruits et légumes, je sentais ma digestion plus apaisée et sereine. Et quand l'hiver arrivait, c'était l'horreur : je reprenais tous les kilos que j'avais perdus pendant l'été et tous les symptômes revenaient avec. Je pense que tous ces symptômes m'ont enfermée dans une adolescence peu épanouie. Avec tout ça, j'étais très angoissée et j'avais du mal à m'intégrer facilement dans des groupes car je n'étais pas à l'aise avec mon corps.


Il y a 13 ans, après avoir déménagé à Londres, j'ai développé une sensibilité au gluten, des allergies aux produits laitiers et une intolérance à l'histamine. Tout a empiré alors que je développais de plus en plus de problèmes digestifs. On m'a diagnostiqué le syndrome de l'intestin irritable, mais personne ne comprenait ce qui se passait dans mon corps. La même année, j'ai commencé à souffrir de reflux acide. J'avais des difficultés à boire, à manger et à dormir, et on m'a diagnostiqué une œsophagite à éosinophiles. C'était dévastateur de découvrir un autre problème de santé. J'ai subi une laparoscopie où l'on a découvert de l'endométriose !


J'ai commencé à remettre en question mon style de vie et mes choix alimentaires. J'ai fait mes propres recherches et j'ai décidé de tout changer. Tout est devenu clair pour moi quand j'ai réalisé que ma nourriture avait un si grand impact sur ma santé. Mon alimentation était pleine de sucre et de graisses transformées. J'ai décidé de devenir Nutrithérapeute pour comprendre les causes profondes de mes problèmes et aider les gens comme moi. Les petits changements que j'ai faits dans mes choix alimentaires ont eu un impact plus important que les médicaments que je prenais.


Après quelques mois, j'ai commencé à ressentir les bienfaits de mes nouvelles résolutions. Cela a aidé à soulager mon intolérance au gluten, mes ballonnements et mes gaz. En comprenant le rôle crucial que joue l'intestin pour le bon fonctionnement de notre corps, j'ai développé une passion pour aider les autres à optimiser leur santé intestinale et à surmonter les symptômes associés.


Cette petite rétrospective de ma vie témoigne bien du déséquilibre existant entre moi et mon corps. Je pense que cela est à l'origine du déséquilibre de mon microbiote, tous ces troubles digestifs étant dus à mon hygiène de vie et aux médicaments. Mais bien sûr, le stress que je vivais et l'état d'esprit dans lequel j'étais n'ont pas forcément aidé ma digestion ni mon système nerveux. Lorsque j'étais jeune, j'ai malheureusement vécu des situations qui ont créé en moi des mini-chocs qui sont restés bloqués dans mon corps et l'ont perturbé. Tous ces petits problèmes avaient, en s’additionnant, fragilisé mon organisme. Mais j'avais appris à vivre avec, jusqu'à ce qu’un événement douloureux devienne le détonateur qui fit exploser la bombe à retardement de mon corps.


Il faut du temps pour éliminer complètement les problèmes, mais je suis sur la bonne voie. Je me sens définitivement mieux et je contrôle maintenant ma santé. Cette expérience m'a non seulement permis de retrouver un équilibre, mais elle m'a aussi donné la passion d'aider les autres à surmonter leurs propres défis de santé. Avec ma connaissance approfondie du corps humain et de la science de la nutrition, je peux t'aider à modifier ton mode de vie et à soutenir ton corps de la meilleure façon possible pour effacer les symptômes qui t'empêchent de vivre ta vie pleinement.

7 vues

Comments


bottom of page