top of page

Pourquoi j'ai des reflux gastriques?



Je vois souvent dans ma clinique des patients souffrant de reflux gastriques. La solution la plus souvent utilisée pour calmer les symptomes est de prendre un médicament comme le Gaviscon. Pourtant, les reflux gastriques reviennent souvent. C'est un signal de votre corps que quelque chose de plus profond se passe. Il faut donc l’ecouter!


L'acide gastrique joue un rôle essentiel dans la digestion, l'absorption des nutriments et la défense immunitaire. Un manque d'acide gastrique peut entraîner divers problèmes tels que des troubles gastro-intestinaux, une anémie, de la fatigue, des infections, voire une perte osseuse si cela n'est pas traité pendant longtemps. Environ 2 à 12% de la population présente une déficience en acide gastrique, les personnes âgées étant plus touchées que les jeunes.


Qu'est-ce que l'hypochlorhydrie ?


L'hypochlorhydrie est le terme technique désignant une insuffisance d'acide gastrique. Son nom provient des mots "hypo" (signifiant 'faible' ou 'insuffisant') et "chlorure" (le composant chimique majeur de l'acide gastrique, associé à l'hydrogène). Lorsque l'acide gastrique est si faible qu'il devient indétectable, on parle d'"achlorhydrie", signifiant "absence d'acide gastrique".


L'acide gastrique crée un environnement de pH bas dans l'estomac (pH de 1,0 à 3,0). Lorsqu'une personne ne produit pas suffisamment d'acide gastrique, le pH de son estomac augmente (devient plus basique) en conséquence. Un pH gastrique de 4 ou plus répond aux critères de l'hypochlorhydrie.


Quelles sont les causes de l'hypochlorhydrie (faible acidité gastrique) ?


L'hypochlorhydrie peut être causée par plusieurs facteurs qui endommagent l'estomac ou inhibent la production d'acide gastrique.


Voici quelques exemples :

  • Gastrite atrophique : Les dommages à la muqueuse de l'estomac peuvent entraîner une perte de cellules responsables de la production d'acide gastrique. Cela peut être observé chez les personnes atteintes de gastrite atrophique, notamment liée à l'alcoolisme.

  • Chirurgies : Certaines interventions chirurgicales, telles que le pontage gastrique, peuvent réduire la quantité d'acide gastrique produite. De plus, les traitements du cancer de l'estomac peuvent endommager la muqueuse stomacale et entraîner une hypochlorhydrie.

  • Maladies auto-immunes : Des affections auto-immunes, comme l'anémie pernicieuse, peuvent provoquer une réaction du système immunitaire contre les cellules pariétales de l'estomac ou les facteurs intrinsèques, entraînant ainsi une hypochlorhydrie ou une achlorhydrie. Les affections auto-immunes de la thyroïde peuvent également être associées à une faible acidité gastrique.

  • Infections : Certaines infections bactériennes, telles que Helicobacter pylori (H. pylori) et Campylobacter pylori, peuvent neutraliser l'acide gastrique, provoquant ainsi une hypochlorhydrie.

  • Médicaments : Certains médicaments, tels que les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), peuvent réduire la production d'acide gastrique.

  • Vieillissement : L'âge peut être un facteur contributif, car la prévalence de l'hypochlorhydrie augmente chez les personnes âgées. On estime que jusqu'à 12% des individus de plus de 70 ans en souffrent.

  • Troubles médicaux : Des troubles médicaux tels que l'hypothyroïdie, les affections auto-immunes de la thyroïde et certains cancers du système digestif peuvent influencer la production d'acide gastrique, soit directement, soit par le biais de traitements associés, comme la radiothérapie.

  • Nerf vague: Le nerf vague est un nerf important qui joue un rôle dans de nombreuses fonctions du corps, y compris la régulation de la production d'acide gastrique. Lorsque le nerf vague est déséquilibré ou dysfonctionnel, cela peut entraîner une diminution de la production d'acide gastrique, ce qui peut conduire à une faible acidité gastrique, également connue sous le nom d'hypochlorhydrie.


Les symptômes de l'hypochlorhydrie (faible acidité gastrique)


Les personnes souffrant d'hypochlorhydrie, c'est-à-dire d'une faible acidité gastrique, peuvent présenter divers symptômes liés à une mauvaise digestion, une mauvaise absorption des nutriments, une dysbiose et des carences nutritionnelles.


Ces symptômes comprennent :

  • Douleurs d'estomac

  • Constipation

  • Diarrhée

  • Avoir des douleurs à l’estomac sans reflux

  • Brûlures d'estomac

  • Nausées

  • Ballonnements

  • Indigestion ou dyspepsie

  • Reflux acide / RGO / brûlures d'estomac

  • Perte de poids

  • Sensation de satiété lors des repas

  • Difficulté à avaler

  • Vomissements

  • Infections gastro-intestinales

  • Prolifération bactérienne excessive dans l'intestin grêle (SIBO)

  • Anémie par carence en fer, pouvant entraîner des symptômes tels que la fatigue, la pâleur, les troubles cognitifs, le syndrome des jambes sans repos, l'anxiété et l'essoufflement

  • Carence en vitamine B12, pouvant provoquer de la fatigue, des troubles cognitifs et une augmentation de l'homocystéine

  • Carence en magnésium, pouvant entraîner des symptômes tels que la tension musculaire, la constipation et l'anxiété

  • Altération de l'absorption du calcium, pouvant entraîner une perte osseuse progressive

  • Avoir du mal à digérer les légumes crus


Comment l'hypochlorhydrie (faible acidité gastrique) affecte-t-elle mon corps ?


L'acidité gastrique joue un rôle crucial dans la physiologie de la digestion. Elle facilite le processus de digestion en favorisant l'activité des enzymes digestives telles que la pepsine, qui sont les plus efficaces dans un environnement de pH bas. Ainsi, une faible acidité gastrique peut entraîner une digestion inefficace et des carences nutritionnelles.


De plus, les propriétés bactéricides de l'acide gastrique signifient que lorsque l'acidité est insuffisante, il existe un risque accru d'infections intestinales et une survie prolongée des bactéries dans l'intestin grêle supérieur. Cela peut conduire à une prolifération bactérienne excessive dans l'intestin grêle, appelée surcroissance bactérienne de l'intestin grêle (SIBO), une condition désagréable caractérisée par des ballonnements, des douleurs abdominales et des nausées dues aux gaz produits par la surpopulation bactérienne. Il est important de noter que bien que l'acidité gastrique basse ne soit pas une cause majeure de SIBO, l'utilisation prolongée d'inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est associée à un risque accru de développement de SIBO.


Des niveaux adéquats d'acide gastrique sont nécessaires pour la digestion et l'absorption des protéines, de la vitamine B12 et des minéraux tels que le fer et le calcium. Des carences en ces nutriments peuvent entraîner des maladies, notamment des anémies, une perte musculaire, une mauvaise cicatrisation des plaies, des troubles de la glycémie, de la dépression, et bien d'autres encore.


Est-ce que l'hypochlorhydrie (faible acidité gastrique) est la cause fondamentale de vos brûlures d'estomac ?


Une faible acidité gastrique peut provoquer un reflux acide, une condition qui est couramment attribuée (et parfois à tort) à une hyperchlorhydrie (excès d'acidité gastrique). Normalement, le sphincter inférieur de l'œsophage (LES) se referme lorsque les capteurs de la muqueuse détectent une augmentation de l'acidité gastrique, la présence d'un bol alimentaire dans l'œsophage ou une distension de l'estomac. Des niveaux insuffisants d'acidité gastrique peuvent empêcher la fermeture du sphincter inférieur de l'œsophage, permettant ainsi à l'acide de remonter dans l'œsophage, ce qui provoque les symptômes du reflux gastro-œsophagien (GERD). De plus, une mauvaise digestion due à un manque d'acide gastrique peut créer des bulles de gaz qui remontent dans ton œsophage et ta gorge, transportant avec elles de l'acide gastrique.


Peux-t-on avoir une hypoclorydrie sans avoir de reflux gatrique ?


Oui, il est possible d'avoir une hypochlorhydrie (faible acidité gastrique) sans avoir de reflux gastrique. Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est généralement associé à un dysfonctionnement du sphincter inférieur de l'œsophage (LES) qui permet à l'acide gastrique de remonter dans l'œsophage. Cependant, une hypochlorhydrie peut également être causée par d'autres facteurs tels que des infections, des médicaments, des maladies auto-immunes ou des conditions médicales sous-jacentes.


Mes astuces pour réduire vos reflux gastrique :


1/ Evitez certains aliments : les aliments acides comme les tomates et les oranges, la menthe, menthe poivrée et chocolat car ils detendent l'oesophage, ce qui provoque les remontées acides. Réduisez également les aliments gras car ils vous donneront plus de reflux gastrique.


2/ Surélevez votre lit: en dormant allongé, la gravité peut provoquer des reflux. la plupart des reflux gastriques sont silencieux la nuit, ce qui ne veut pas dire que vous n'en aurez pas. Lorsque vous surélevez votre lit, votre poitrine et votre tête doivent être au-dessus du niveau de votre taille, afin que l'acide gastrique ne remonte pas jusqu'à votre gorge.




3/ Évitez de manger au moins 3 heures avant d'aller au lit





4/ Perdre du poids: le gras qui se forme autour de votre poitrine/ventre peut exercer une pression sur votre estomac et augmenter les reflux.


5/ Le stress peut également créer des reflux, alors essayez de vous détendre autant que possible en méditant, en faisant du yoga ou tout simplement en vous baladant...





Besoin d'une aide personnalisée?


Supposons que vous ayez testé mes conseils et que vous luttiez toujours contre les reflux gastriques ou besoin d'augenter votre taux d'acidite gastrique, contactez moi! En tant que spécialiste de l'intestin, je vous aiderai à trouver la cause profonde de vos reflux et à rétablir un intestin sain.


28 vues
bottom of page